Vrac de vie

L'essentiel est sans cesse menace par l'insignifiant / Rene Char

« Suis-je amoureux ? – Oui, puisque j’attends. »

—Roland Barthes

Avec les mots de tout le monde, écrire comme personne.

—Colette

Wheel of Everyday Life, 2012 de Gunilla Klingberg.
Photo: Nash Baker © nashbaker.com

Wheel of Everyday Life, 2012 de Gunilla Klingberg.

Photo: Nash Baker © nashbaker.com

La seule chose après laquelle nous languissons durant notre existence, qui nous fait soupirer et gémir et souffrir toutes sortes de doucereuses nausées, c’est le souvenir de quelque félicité perdue que l’on a sans doute éprouvée dans le sein  maternel et qui ne saurait se reproduire (mais nous nous refusons à l’admettre) que dans la mort. Mais qui souhaite mourir ?

Jack Kerouac - Sur la route

Etre, c’est être coincé.

—Cioran - Ebauches de vertige

Le bonheur est la plus grande des conquêtes, celle qu’on fait contre le destin qui nous est imposé.

Albert Camus - Lettres à un ami allemand

Quand elle est obstinée, l’espérance fait reculer la peur. Toujours.

—Jean-Claude Guillebaud - Je n’ai plus peur

Tout ce qui bouleverse la vie advient fortuitement. Le destin ressemble à ces seaux d’eau posés en équilibre sur la tranche de la porte. On entre dans la pièce, on est trempé. Ainsi va l’existence.

Sylvain Tesson

Dès qu’on touche à la création, on devient une sorte de médium.

Frédérique Deghelt - Les brumes de l’apparence